All Wight

Lors d’un séminaire à Londres l’année dernière, j’ai profité d’un week-end de liberté pour m’évader le long de la côte britannique. C’est là que j’ai fait la découverte de l’île de Wight, un endroit qui est devenu depuis mon point de chute favori chaque fois que je dois aller à Londres. Cette dernière se situe sur la côte sud de l’Angleterre, à 150 km à peine de Londres. On y accède par une courte traversée en ferry depuis les grands ports de Southampton et Portsmouth, ou depuis la charmante petite ville porturaire de Lymington. Ses plages de sable et ses falaises spectaculaires sont superbes à contempler. D’ailleurs, elles attirèrent Charles Dickens au XIXe siècle, et le poète Alfred Tennyson vint aussi y flâner sur les collines surplombant la mer. Elle mesure environ 37 kilomètres sur 21 et c’est un lieu de villégiature très prisé des Britanniques. Le site le plus visité est Osbome House, la résidence d’été chérie de la reine Victoria et du prince Albert, construite en 1845 sur les deniers de Victoria. Pour la petite histoire, le couple royal venait s’y réfugier loin de ses responsabilités et profiter de longues marches et de dîners familiaux informels avec ses neuf enfants. Effondrée par la mort prématurée d’Albert en 1861 à l’âge de quarante-deux ans, Victoria exigea que tout demeure à l’identique. La chambre où mourut la reine en 1901 est remplie de souvenirs de famille. Newport, la capitale de l’île, et le château de Carisbrooke sont situés à quelques kilomètres au sud d’Osbome House. Daté du XIe siècle, il s’agit du château normand le mieux préservé de tout le pays et la vue depuis le sommet du donjon est exceptionnelle. En 1647, Charles Ier y demeura prisonnier d’Oliver Cromwell. Il tenta de s’évader pour échapper à son exécution mais se retrouva coincé entre les barreaux de sa cellule. Des sentiers de randonnée quadrillent l’île, et le Coastal Path long de 108 kilomètres en fait le tour. La meilleure portion traverse la colline Tennyson Down et passe devant le monument à la mémoire du poète. Elle continue vers la pointe ouest de l’île avec une vue exceptionnelle sur les Needles, trois rochers de craie battus par les vagues de la Manche. Si vous souhaitez échapper au bruit, à la foule et aux caméras de la capitale, c’est l’endroit idéal. Depuis cette découverte, je suis même ravi lorsqu’on m’annonce que je suis envoyé en séminaire à Londres ! Un comble pour quelqu’un qui abhorre la City ! Je vous laisse le lien vers l’organisateur de notre séminaire à Londres, si cela vous intéresse.