Voyages d’affaires, communication et coûts

Le voyage d’affaire devient de plus en plus coûteux pour les entreprises, parce que nous sommes tous de plus en plus connectés. Ainsi, le businessman utilise son téléphone, ipad, ordinateur aux quatre coins du monde pour se maintenir informer, mais aussi pour converser et faire des affaires. Dans un monde où tout est instantanéité, le voyageur d’affaires se doit d’être connecté. Du coups les charges de communication, notamment liées aux services de « roaming », explose les budgets des entreprises. Voici ce qu’en rapporte le site Voyage d’Affaires: L’étude présentée par Truphone à l’occasion de la convention GBTA organisée du 22 au 25 juillet à Boston dresse un constat édifiant du budget alloué aux communications pour les professionnels en déplacement. Le « roaming » – ces accords d’itinérance passés à l’international entre opérateurs pour permettre à l’usager de se connecter ou qu’il se trouve ou presque – ont beau faciliter l’efficacité des voyageurs, ils n’en demeurent pas moins extrêmement coûteux. Selon l’enquête « Tendances et meilleures pratiques pour contrôler les coûts de roaming à l’international », un sondage réalisé par la CCMI auprède 128 entreprises majeures au cours de l’année 2011, les chiffres atteignent même parfois des sommets : plus de 1000 dollars ou plus par mois et par utilisateur, et même plus de 3500 dollars pour 12% des sondés. Des données qui expliquent aisément pourquoi 40% des entreprises restreindraient voire interdiraient purement et simplement le recours à des connections sans fil depuis les appareils mobiles pendant les déplacements professionnels. D’autant que la courbe explose : alors que 5,5% des sondés ont vu leurs dépenses diminuer au cours des trois dernières années, 68,8% constataient une hausse des coûts. (http://www.voyages-d-affaires.com)