Une association pour défendre le tourisme en Tunisie

Tunisia Mice Association est une nouvelle entité créée au début de l’année 2012 pour promouvoir le tourisme d’affaires en Tunisie. Elle souhaite devenir le porte-parole des agences réceptives, DMC et hôtels d’affaires. AAprès une année 2011 totalement blanche, le tourisme d’affaires peine à repartir dans la Tunisie post- révolutionnaire. Pour tenter de redonner une dynamique au secteur, une douzaine d’opérateurs spécialisés MICE et incentive se sont regroupés au sein de la nouvelle Tunisia Mice Association (TMA).

Cette initiative a été présentée aux professionnels lors du salon Meedex, qui s’est tenu au Carrousel du Louvre à Paris les 28 et 29 mars. Née au début de l’année 2012, cette association regroupe 8 agences réceptives et 4 hôtels qui veulent jouer un rôle de lobby pour être reconnus par les autorités comme un représentant de la profession. « Le marché MICE n’est pas vraiment représenté au sein de la fédération tunisienne des agents de voyages (FTAV). C’est un regroupement très institutionnel qui représente plus qu’il ne défend les intérêts de la profession » explique Mehdi Allani, le vice-président de TMA et par ailleurs vice-président de l’hôtel Le Sultan d’Hammamet. Un des objectifs de cette association est de rendre plus accessibles et privatisables certains sites archéologiques, plages, villas romaines ou musées.

« Les tracasseries administratives n’ont pas disparu. Nous devons à nouveau convaincre les autorités de nous prêter ces sites d’exception », se désole Mehdi Allani. Pour faire entendre sa voix, TMA espère rassembler le maximum de professionnels, tout en gardant une certaine qualité. Les candidats devront en effet répondre à un cahier des charges précis et être parrainés pour entrer. Une fois admis, il faut verser un droit d’entrée de 1 000 euros ainsi qu’une cotisation annuelle du même tarif.