Incentive – piloter un avion de ligne

Il est actuellement réalisable de se mettre aux commandes d’ un avion en simulateur de vol pro. Cette expérience exceptionnelle est pratiquée dans une école de qualification des PNC à Lyon. Ces PNC partiront par après travailler pour l’aérien. Les simulateurs de vol sont des merveilles de technologies, bougés par des vérins hydrauliques, qui font précisément les mouvements d’un appareil. Cette activité est relativement appréciée par les amoureux d’aviation, mais encore par les passionnés qui convoitent de discerner le rôle de commandant. Les intervenants sont admis par un qualifiant airbus sur le centre de formation. Un court briefing de trente mn est donné puis s’entame la session de simulateur de vol. Le participant peut élire son aéroport de départ et son aéroport d’arrivée. Il pourra également simuler toutes les conjonctures météorologiques comme les pannes qui peuvent arriver en vol. Les férus d’aviation s’en donnent à cœur joie. Mais comme les individus qui ont peur en avion. Quelques personnes ont peur dans l’avion à cause d’une très mauvaise expérience de vol. Quelques-un ont ressenti des conditions atmosphériques très fortes, comme certaines expériences totalement désagréables comme être frappé par un éclair en cours de vol, ou pareillement un phénomène de dépressurisation. Toute situation en avion forte favorise une crainte du prochain envol. Dans le but de résister contre cette crainte et cette peur du vol. Les simu sont utilisés par les professionnels pour effectuer des cours antistress pour se battre contre la crainte de l’ avion. Ces cours sont individualisées et faits au particulier pour une plus grande efficacité. Le training de 3 heures consent au prétendant de saisir l’aérodynamique d’un airbus et de se mettre en position, face aux commandes d’un aéronef. Entraindé d’un médecin, l’individu aborde ses appréhensions afin de mieux les saisir et les surmonter. Les simu proposés sont des Airbus 320 et Boeing. La diposition de piloter le simu Airbus et le simu Boeing sont distinctes. La technologie de pilotage 320 est recentrée sur le joystick – vous attribuez une impulsion sur le joystick et l’aéronef va maintenir la position qui vient de lui être donnée, sans permuter l’angle sur le manche à balai. Ceci s’avère parfois bizarre pour un individu. Au contraire, le simulateur Boeing continue une perception de vol traditionnelle. Le manche est régulier, et il est requis de garder l’attaque sur le joystick pour garder l’attaque ou l’attaque de l’appareil. Pour avoir de la hauteur, vous tirez sur le manche à balai, et il convient de retenir cette angle pour continuer à monter. Au contraire sur le simu Airbus, vous initiez un angle de progression, et vous pouvez lâcher le manche. L’aéronef poursuit sa montée. En vue de réinitialiser l’aplomb, il faut donc pousser sur le manche à balai pour ravoir l’angle initiale. Il n’existe pas de choix accompli pour votre simulateur, cela dépend des expériences des personnes. De toutes façons, l’activité en simu professionnel est étonnante. Plus d’info ici: http://www.simulateurdevol.fr/

Une association pour défendre le tourisme en Tunisie

Tunisia Mice Association est une nouvelle entité créée au début de l’année 2012 pour promouvoir le tourisme d’affaires en Tunisie. Elle souhaite devenir le porte-parole des agences réceptives, DMC et hôtels d’affaires. AAprès une année 2011 totalement blanche, le tourisme d’affaires peine à repartir dans la Tunisie post- révolutionnaire. Pour tenter de redonner une dynamique au secteur, une douzaine d’opérateurs spécialisés MICE et incentive se sont regroupés au sein de la nouvelle Tunisia Mice Association (TMA).

Cette initiative a été présentée aux professionnels lors du salon Meedex, qui s’est tenu au Carrousel du Louvre à Paris les 28 et 29 mars. Née au début de l’année 2012, cette association regroupe 8 agences réceptives et 4 hôtels qui veulent jouer un rôle de lobby pour être reconnus par les autorités comme un représentant de la profession. « Le marché MICE n’est pas vraiment représenté au sein de la fédération tunisienne des agents de voyages (FTAV). C’est un regroupement très institutionnel qui représente plus qu’il ne défend les intérêts de la profession » explique Mehdi Allani, le vice-président de TMA et par ailleurs vice-président de l’hôtel Le Sultan d’Hammamet. Un des objectifs de cette association est de rendre plus accessibles et privatisables certains sites archéologiques, plages, villas romaines ou musées.

« Les tracasseries administratives n’ont pas disparu. Nous devons à nouveau convaincre les autorités de nous prêter ces sites d’exception », se désole Mehdi Allani. Pour faire entendre sa voix, TMA espère rassembler le maximum de professionnels, tout en gardant une certaine qualité. Les candidats devront en effet répondre à un cahier des charges précis et être parrainés pour entrer. Une fois admis, il faut verser un droit d’entrée de 1 000 euros ainsi qu’une cotisation annuelle du même tarif.

Voyage incentive en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud réunifiée présente un nouveau visage, celui d’une démocratie multiraciale. Ses grands parcs nationaux, ses belles plages dorées et ses excellentes infrastructures comptent parmi les atouts touristiques de ce grand pays. Tous les loisirs y sont possibles : randonnée, cheval, pêche, voile, rafting.

Sachez-le, l’Afrique du Sud tient ses promesses : grands espaces, paysages époustouflants, parcs nationaux et réserves naturelles, plages superbes propices au surf et à la pêche, zones montagneuses aux possibilités de randonnée quasiment illimitées. Le tout se découvre sous un climat toujours tempéré. Vous aurez à votre disposition des infrastructures excellentes, des transports et communications aisées : même dans les régions les moins touristiques, on trouve toujours un hébergement confortable et une nourriture correcte. Depuis le retour à la démocratie multiraciale, l’Afrique du Sud donne naissance à une nouvelle société. Ce pays est une magnifique destination pour l’organisation de séminaire en Afrique du Sud.

voyage incentive afrique du sud

JOHANNESBURG (JO’BURG)

Si vous souhaitez vraiment connaître et comprendre l’Afrique du Sud, Johannesburg représente une halte indispensable, car s’il paraît difficile de combler les disparités raciales en Afrique du Sud, c’est à Jo’burg, plus que nulle part ailleurs, que certains Noirs vivent sur un pied d’égalité avec les Blancs. Arriver à Johannesburg provoque toujours un choc. Vieille d’à peine un siècle, cette ville est de loin la plus importante d’Afrique du Sud. La découverte du gisement d’or du haut Veld en 1886 explique l’existence de cette ville qui s’est développé en quelques mois avec l’arrivée de milliers de chercheurs. La ville s’étend au centre d’une future mégapole. Vers le Nord, les zones de verdure qui la séparent de Pretoria diminuent au fil de cette expansion. En dépit de sa taille, on s’oriente facilement à Jo’burg. L’aéroport se trouve à 25 km au nord-est du centre-ville. Un service de bus le relie à la gare ferroviaire. Johannesburg ne témoigne pas d’un grand respect pour son patrimoine architectural et historique, toutefois le centre reste intéressant et animé. La rue est africaine avec ses nombreux ambulants. Situées sur la corniche, au nord-est de la gare, Hillbrow etBerea, banlieues mitoyennes étaient à une certaine époque les plus vivantes de Jo’burg, à l’image de Greenwich village à New York. Ces quartiers sont aujourd’hui parmi les plus peuplés et les plus dangereux d’Afrique. Yeoville, Raleigh Street etRockey St reet (la rue change de nom à mi-chemin) était le haut lieu de la culture contestataire sud-africaine. Tout cela a quelque peu changé mais l’atmosphère y est restée détendue, conviviale et dépourvue de tout racisme. S’y promener la nuit reste plaisant et relativement sûr. Plusieurs agences proposent des circuits dans Soweto. Ne manquez pas le poignant monument à Peterson et la Charte de la liberté sur le flanc d’un container à Kliptown.

La plupart des hôtels bon marché se trouvent au centre-ville. En revanche, il existe peu de bed & breakfast. Vous trouverez sans difficulté des hébergements de catégorie moyenne et supérieure dans le centre de Johannesburg. Les restaurants, de toute cuisine et pour tous budgets, ne manquent pas. La plupart des établissements sûrs et de qualité s’éparpillent dans la banlieue nord. Retrouvez les meilleurs hôtels d’Afrique du Sud en suivant le lien.

voyage incentive afrique du sud

LE CAP

Située non loin de la pointe extrême du continent africain (cap Agulhas), Le Cap ou Kaapstad est l’une des plus belles villes au monde. Dominée par la Table Mountain, au sommet plat et aux pentes vertigineuses, elle s’entoure d’un magnifique paysage montagneux que prolongent des vignobles et des plages. Le Cap a la réputation d’être la ville la plus tolérante, la plus détendue d’Afrique du Sud, mais l’apartheid y a laissé des cicatrices profondes. Soucieuse de son histoire, la ville a conservé ses bâtiments anciens, même dans le centre-ville, tout en offrant l’infrastructure d’une métropole moderne : restaurants, cafés, bars, parcs et jardins, marchés et boutiques. Le Cap constituera l’un des moments privilégiés de votre visite en Afrique du Sud ; consacrez-lui au moins une semaine. À première vue, la ville du Cap semble étonnamment petite : le centre-ville s’étend au nord de la Table Mountain et à l’est de Signal Hill et les vieux faubourgs de Tamboerskloof, Gardens et Oranjezicht sont tous accessibles à pied. Faites une halte à Greenmarket square : un marché aux puces s’y tient tous les jours. Le spectaculaire cap de Bonne-Espérance est à 70 km de la ville par la route du sud. Il est entouré d’une réserve naturelle qui protège l’extraordinaire flore locale. Ne manquez pas l’ascension de la Table Mountain par le téléphérique : du sommet, la vue est à couper le souffle et le lieu est propice à d’excellentes promenades. Prenez le temps de flâner dans les jardins botaniques de Kirstenbosch ; ils figurent parmi les plus beaux du monde. Enfin, le Victoria et Albert Waterfront, bien que très touristique, reste un endroit à l’atmosphère agréable. son charme tient au fait qu’il reste un port en activité. L’animation y règne jour et nuit : avec ses nombreux bars et restaurants, c’est le quartier de la vie nocturne. Les possibilités d’hébergement sont innombrables et adaptées à toutes les bourses. Le Cap pourrait facilement se vanter d’être la capitale gastronomique du continent africain. Les cuisines du monde entier se côtoient dans toutes les gammes de prix.

voyage incentive afrique du sud

LA GARDEN ROUTE

Elle suit le superbe littoral qui s’étend de Still Bay à Plettenberg Bay, à l’est. Elle traverse des forêts indigènes parmi les plus intéressantes d’Afrique du Sud. Le climat est doux, l’ensoleillement important toute l’année. La région se prête à tous les sports nautiques et offre de magnifiques promenades. Elle est extrêmement bien desservie : les compagnies Baz Bus et Garden Route Hopper assurent toutes deux des services à partir du Cap, avec possibilité de s’arrêter en chemin. Si la Garden Route est incontestablement très belle, elle est aussi un peu trop aménagée. À moins de séjourner en auberge de jeunesse, les tarifs pratiqués grimpent d’au moins 30% à la mi-saison (janvier à mai) et doublent en haute saison (décembre à Pâques). Cependant, les voyageurs à petits budgets sont bien accueillis. Quoi qu’il en soit, que vous logiez dans une auberge de jeunesse ou dans un palace, il est recommandé de réserver. La Garden Route est un magnifique Road Trip a faire absolument. De là, n’hésitez pas non à aller plonger avec les requins, une activité aussi répandue que les Grands Blancs…

DURBAN

Une visite s’impose dans cette ville qui allie une atmosphère de vacances aux saveurs originaires de l’Inde. La province qui l’entoure – le Kwazulu-Natal – réunit la plupart des attraits recherchés en Afrique du Sud : la spectaculaire chaîne du Drakensberg, la lointaine savane du bas Veld et le Zoulouland, cœur de la patrie zouloue, sans oublier la longue suite de plages subtropicales où les vagues forment des rouleaux réchauffés par le courant des Agulhas. Le climat à Durban est chaud toute l’année (ainsi que l’eau de mer). Marine Parade, qui longe les plages, constitue le pôle d’attraction de la ville car au-delà de la beauté des vagues, beaucoup d’hôtels, de restaurants et autres lieux de distraction y sont installés. Entre Blue Lagoon et Addington, des filets à requins protègent les eaux chaudes des plages. En continuant vers le sud, on arrive à The Point, bras de terre fermant la partie nord du port,Natal Bay. Il s’agit d’une zone d’anciens docks où se côtoient des bâtiments de l’ère coloniale avec des quartiers résidentiels. Le port de Durban est le plus actif d’Afrique et le neuvième du monde. Le quartier indien est situé dans la partie ouest du centre-ville autour de Grey Street et de Victoria Street. Il y règne une animation qui manque à la plupart des quartiers commerçants des villes d’Afrique du Sud. Lemarché mérite qu’on y flâne. La grande mosquée Juma, la plus vaste de l’hémisphère sud est ouverte aux visiteurs. Le fleuve Umgeni, dominé par d’imposantes falaises, se jette dans la mer près de la plage de Blue Lagoon. Si vous pratiquez le surf, vous avez fait le bon choix en venant à Durban : en plus d’une multitude d’excellentes plages, la ville jouit d’une histoire et d’une culture du surf qui n’ont rien à envier aux autres spots du monde. Durban est également un endroit privilégié pour apprendre la voile, et le centre du canoë-kayak pour l’Afrique du Sud.

voyage incentive afrique du sud

LE PARC NATIONAL KRUGER

Avec les réserves privées qui l’entourent, le parc Kruger couvre la majeure partie du bas Veld oriental. N’oubliez pas qu’il se situe dans une zone de paludisme et que la bilharziose sévit dans de nombreux cours d’eau et barrages. Le parc est l’une des plus anciennes et des plus grandes réserves du monde. La faune y est variée : lions, léopards, éléphants, buffles, rhinocéros blancs et noirs mais aussi girafes, hippopotames et toutes sortes d’antilopes et d’animaux plus petits. Au total sont recensées 147 espèces de mammifères, 507 d’oiseaux, 114 de reptiles et 34 d’amphibiens. Même si ses routes goudronnées et ses camps confortables révèlent un côté un peu trop organisé au goût de certains, sa visite constituera l’un des grands moments de votre voyage en Afrique du Sud. Les paysages sont splendides et fascinants. Bien que le parc soit très fréquenté, il n’est pas rare de rouler 1h sans croiser d’autres véhicules. Vous pourrez l’explorer à votre guise et, comme beaucoup d’animaux se sont habitués aux voitures, vous pourrez les approcher de très près. Rien ne vous empêche de repérer un point d’eau et d’attendre les animaux qui viendront y boire. Essayez de prendre votre temps, en passant au moins une nuit sur place. L’hébergement s’échelonne des campings bon marché aux cases entièrement équipées.

L’Afrique du Sud est un superbe pays à découvrir également dans le cadre d’une entreprise. Faites appel à une agence incentive, ou une société spécialisée dans l’organisation de séminaire en Afrique du Sud pour éviter toute mauvaise surprise.

Voyage Incentive est votre guide pour trouver des destinations attractives pour vos incentives.