Nos pays peuvent apprendre les uns des autres

De nombreux pays européens ont engagé des réformes majeures de leur marché du travail et de leurs systèmes de protection sociale, avec des tendances communes claires: allégement de la fiscalité du travail en vue de réduire le coût du recrutement et de faciliter la création d’emplois; modernisation des systèmes de retraites grâce à un meilleur alignement de l’âge de départ à la retraite sur l’espérance de vie; modernisation des systèmes d’enseignement et d’apprentissage tout au long de la vie pour leur permettre de mieux répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain; maintien d’un lien entre les salaires et la productivité afin de soutenir la compétitivité et la création d’emplois sur la durée. Ce faisant, les États membres peuvent s’inspirer des modèles bien ancrés en Europe qui ont déjà fait leurs preuves. La combinaison d’un marché du travail flexible, d’une protection sociale forte, d’un dialogue social efficace et de l’apprentissage tout au long de la vie au Danemark a permis de réduire les inégalités et a dynamisé les performances économiques. Le système de formation professionnelle en alternance appliqué en Autriche et en Allemagne a facilité la transition entre l’apprentissage et l’emploi en combinant enseignement et expérience pratique. Dans le même temps, tous les pays sont amenés à innover dans un contexte national ou européen. De l’expérimentation du revenu universel de base en Finlande à la mise en place d’un revenu minimum garanti en Grèce, il existe une tendance croissante à tester de nouveaux modèles pour s’adapter aux nouvelles réalités. En France, un nouveau compte personnel d’activité rassemble tous les droits, tels que les comptes de formation, les comptes de prévention de la pénibilité et les prestations de chômage, en un compte unique pouvant être utilisé tout au long de la carrière d’une personne.