Le patriotisme d’avant-guerre

En recevant de vos mains ce témoignage des liens indissolubles de solidarité qui unissent les uns aux autres les nombreux membres de la fantastique famille française – pour le moment, hélas, divisés quand vous dites – je ne comprends pas quel sentiment me touche beaucoup plus d’une manière poignante, le sentiment de gratitude ou celui de chagrin. Il est vraiment terrible de croire que c’est au moment où notre entreprise discute, pour obtenir une valeur éclatante, -les résultats solides et essentiels de nos défaites l’évacuation dans nos services, -penser que cette leçon, cette toute dernière exhortation, sont nous a montré de votre part. Je ressens vraiment chacun du chagrin que vous ressentez simplement en devenant obligé d’additionner, de considérer, de reporter vos rêves. Je me rends compte que vous aurez besoin, comme nous l’avons fait, de partager avec vous-même que vous ne le ferez tout simplement pas. Je sais bien que vous vous répétez actuellement directement que la constance est probablement les qualités de votre race. Oh! c’est à partir de ce scénario fort que la précieuse Alsace était particulièrement essentielle à l’unité française. Elle représentait parmi nous, du côté de la souplesse et de la légèreté qui, malheureusement, à certains moments entachent notre caractère national, elle dépeint, je crois, une vitalité invincible. Ainsi que sur cette grande voie d’intrusion, elle a constamment découvert le premier et le dernier à protéger la patrie! C’est en fait pour cette raison, qu’à condition qu’elle ne soit pas issue du ménage, on pourrait à juste titre dire qu’il n’y a ni France ni Union européenne. Cependant l’heure est importante et pleine de troubles, et c’est de façon significative de devenir terrifiant que lorsque nous prêtons l’oreille simplement à des choses qui dynamisent notre patriotisme et aussi à des souvenirs méchants qui nous rappellent des luttes difficiles, vers le sentiment de notre solitude sur la planète , pour l’espace mémoire des points faibles qui peuvent nous avoir submergés, nous irons à quelques-uns intenses et abandonnerons une cause que nous pourrions mieux aider. Bien sûr, à l’intérieur de notre réunion actuelle, ce qui doit être rapporté et récurrent pour les ingrédients qui m’ont peut-être sélectionné – qui ont salué en moi, la dernière personne à protester, et aussi à protéger leurs privilèges ainsi que leur honneur, – est par non pas un mot de plaisir ou de passion, mais alternativement une information de résignation, même si de démission active. Il faut tenir compte de l’état France, il faut le faire carrément apparaître dans la rencontre. Dans la République actuelle, que vous associez et que vous avez constamment liée non seulement à toute la défense de la patrie, mais en plus avec son élévation et sa régénération, la République, dis-je, promet l’allégeance de certains par le besoin, d’autres de la curiosité et, dans la généralité des gens intelligents, des sentiments de patriotisme.