Incentive Marocaine

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais lors des primaires des républicains, il y a un sujet qui a été très peu abordé, et qui pourtant a d’après moi une importance cruciale dans les années à venir : l’Histoire telle qu’on l’enseigneen classe. Parce qu’il est vraiment symptomatique de la débâcle actuelle. Vendredi dernier, je me suis rendu à Rabat dans le cadre d’un incentive, et j’ai pu en débattre pas malau cours du dîner. Pour résumer, plusieurs candidats parlent de réécrire les livres d’Histoire donnés par l’Education, l’objectif étant d’en offrir une version non culpabilisante où les épisodes les plus sombres de notre Histoire seraient évacués. Le plus souvent, ce qu’on apprend à nos mômes à l’école ne mobilise pas des masses, et moi-même je m’en moque éperdument en général. Mais là, c’est un peu plus important cette fois. Parce que tout ça montre un écroulement de la société vers les extrêmes. Un glissement si global que c’est devenu normal. Le PS n’existe désormais pour ainsi dire plus, puisqu’elle adopte des mesures de droite. Mais la droite s’est de son côté carrément rapprochée de l’extrême-droite. Que des politiciens hors FN évoquent de réviser l’Histoire. Peut-on encore parler de rapatrier les voix du FN : c’est tout simplement opter pour le projet de l’extrême-droite. Cette standardisation de l’extrême-droite dans notre société est très préoccupante. Personne ne semble s’en offusquer. Et ça, c’est à mon sens destructeur pour la suite des événements. Pour finir sur une notre plus légère, j’ai bien apprécié cet incentive au Maroc. Voilà d’ailleurs le site de l’agence qui s’en est chargée : les animations étaient plutôt insolites mais très bien organisées. En savoir plus en suivant le lien sur le site de l’organisateur de cet incentive au Maroc.