Conférence: l’éradiction de la pauvreté

Cette année marque le 30e anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant (CNUDE) le 20 novembre 1989. Ce traité historique sur les droits de l’homme énonce les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels de chaque enfant, indépendamment de leur race, leur religion ou leurs capacités. En particulier, la Convention reconnaît le droit de chaque enfant à un niveau de vie suffisant pour son développement physique, mental, spirituel, moral et social. La pauvreté nuit au développement des enfants et, à son tour, entraîne une baisse des revenus et de la santé à l’âge adulte. Lorsque la pauvreté des enfants est reconnue comme un déni des droits fondamentaux des enfants, les personnes en position de responsabilité et de pouvoir sont légalement tenues de promouvoir, protéger et réaliser les droits des enfants. Surtout, séminaire il est impératif de reconnaître et de traiter les discriminations spécifiques subies par la fillette. Il est essentiel que la participation des enfants soit reconnue comme un processus et non comme un événement ponctuel. Trop souvent, la consultation est confondu avec la participation. Alors que le processus de consultation rassemble les opinions des enfants sur une question ou un problème particulier, la participation signifie que les enfants participent effectivement à la prise de décision. La commémoration du 17 octobre de chaque année montre comment nous pouvons atteindre une plus grande participation en permettant à des personnes de tous horizons de se rassembler pour respecter les droits humains et la dignité des personnes vivant dans la pauvreté. La participation des enfants et des jeunes a toujours été encouragée et soutenue dans le cadre des célébrations du 17 octobre aux Nations Unies et dans le monde. Cela reconnaît les rôles importants que les enfants peuvent jouer en partageant et en appliquant les précieuses connaissances qu’ils ont acquises de leur lutte personnelle quotidienne pour surmonter la pauvreté. Il est essentiel que la participation des enfants soit reconnue comme un processus et non comme un événement ponctuel. Trop souvent, la consultation est confondue avec la participation. Alors que le processus de consultation rassemble les opinions des enfants sur une question ou un problème particulier, la participation signifie que les enfants participent effectivement à la prise de décision. La commémoration du 17 octobre de chaque année montre comment nous pouvons atteindre une plus grande participation en permettant à des personnes de tous horizons de se rassembler pour respecter les droits humains et la dignité des personnes vivant dans la pauvreté. La participation des enfants et des jeunes a toujours été encouragée et soutenue dans le cadre des célébrations du 17 octobre aux Nations Unies et dans le monde. Cela reconnaît les rôles importants que les enfants peuvent jouer en partageant et en appliquant les précieuses connaissances qu’ils ont acquises de leur lutte personnelle quotidienne pour surmonter la pauvreté.