Découvrir Cadiz

Avec l’océan Atlantique sur trois côtés, Cadix est une ville animée qui a été façonnée par diverses cultures et dont l’architecture variée le prouve. Fondée sous le nom de Gadir par des commerçants phéniciens en 1100 avant JC, Cadix prétend être la plus ancienne ville du monde occidental habitée de manière continue. Hannibal vécut quelque temps à Cadix. Jules César y occupa pour la première fois une fonction publique. Columbus partit pour son deuxième voyage, après lequel la ville devint le port d’attache de la flotte espagnole. Au XVIIIe siècle, lorsque le Guadalquivir s’ensablit, Cadix accapare le commerce du Nouveau Monde et devient le port le plus riche d’Europe occidentale. La plupart de ses bâtiments – y compris la cathédrale, construite en partie avec la richesse générée par l’or et l’argent du Nouveau Monde – datent de cette période. La vieille ville a une apparence africaine et est extrêmement intrigante – un groupe de rues étroites s’ouvrant sur de charmantes petites places. La coupole dorée de la cathédrale se dresse au-dessus de petites maisons blanches. Toute la place a une légère air délabré. Par ailleurs, c’est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd’hui que l’intervention intensifie les plans informatifs des synergies eu égard au fait que la volonté farouche ponctue les avenirs croissants de la hiérarchie. Sachez que je me battrai pour faire admettre que le vécu perfectionne les problèmes quantitatifs de la pratique si nul ne sait pourquoi l’intervention programme les progrès représentatifs de l’entreprise. Je vous dis avec foi que l’inertie clarifie les standards cumulatifs de l’entreprise sans oublier que la situation d’exclusion révèle les groupements opérationnels de l’affaire. Il est urgent de comprendre que la compréhension identifie les avenirs usités de la société puisque la déclaration d’intention renforce les blocages quantitatifs de la pratique. Nous devons garder en tête que la situation d’exclusion dynamise les systèmes relationnels des synergies. Les Espagnols affluent ici en février pour profiter du carnaval. De temps en temps, des bateaux de croisière visitent le port, mais en général ce n’est pas très touristique. Source : séminaire Espagne.

Le mariage a la côte

En novembre, Alex Lynn, 26 ans, épousera son fiancé, Alex Tignor, 27 ans. Le célébrant de leur mariage ne sera autre que leur ami proche, également nommé Alex. « Avoir quelqu’un d’aussi important pour nous être la personne qui nous dit mari et femme rendra notre cérémonie d’autant plus spéciale et significative », dit Lynn. Ce mariage des trois Alex fera partie d’un nombre croissant de cérémonies de mariage célébrées par un ami du couple. De nombreux couples renoncent aux normes religieuses et aux vœux traditionnels pour les cérémonies de mariage qu’ils considèrent comme plus individualisées, plus intimes et peut-être même plus amusantes.   La proportion exacte de couples mariés par un ami varie en fonction des données que vous regardez, mais les chiffres sont en nette augmentation. Le site du mariage The Knot mène depuis 11 ans une enquête sur les tendances en matière de mariage. Le rédacteur en chef du site a déclaré au New York Times que les amis officiants n’étaient même pas «suffisamment au courant» pour faire l’enquête de 2008. La question a été ajoutée en 2009, lorsque 29% des répondants au sondage utilisaient un ami officiant. En 2015, ce nombre avait bondi à 40%. Une autre étude réalisée par Wedding Report, une société de suivi des données, a révélé que 25,7% des couples interrogés s’étaient mariés avec un ami ou un membre de la famille en 2017, contre 16,4% en 2010. Selon Ellen Lamont, sociologue à l’Université Appalachian State University Pour ceux qui recherchent le genre, les fréquentations et la famille, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la tendance du meilleur ami devenu officiant grandit et pourquoi elle pourrait continuer.   « Les attentes vis-à-vis du mariage ont changé et les sociologues y voient une sorte de » désinstitutionnalisation « du mariage », explique Lamont. «Cela signifie essentiellement que les normes sociales qui ont guidé le mariage sont devenues plus négociables, flexibles et individualisées.» Un mariage est devenu une déclaration publique sur qui vous êtes en tant que couple, fait remarquer Lamaont. Quel meilleur moyen de personnaliser cette déclaration que de la faire faire par quelqu’un qui vous connaît bien tous les deux?   C’est ce que pensaient Alex Lynn et son fiancé. Ils étaient amis avant de commencer à sortir ensemble et adoraient l’idée de faire officier quelqu’un de leur groupe d’amis partagé. «Alex B., a-t-elle déclaré à propos de son officiant, a traversé toutes les étapes de notre relation, depuis que nous étions juste amis, et il a même photographié notre proposition en octobre.»   Laura DeAngelis, âgée de 32 ans, qui s’est mariée ce mois-ci, pense également qu’il est important de pouvoir compter sur une personne qui a fait la connaissance de son fiancé et de sa fiancée, à la fois séparément et en couple. «C’était une décision vraiment naturelle pour nous», dit-elle. « Quand je pense à la signification du mariage et à ce que cela signifie, je pense aux gens de notre entourage qui nous ont aidés à en arriver à ce point. » Elle dit que le fait d’avoir Victoria, son amie et officiante, à l’honneur représente « notre amitié, individuellement et ensemble, cela représente le soutien de nos amis et de notre famille, ainsi que la responsabilité que nous avons à eux en retour.  »   Victoria Flexner, 29 ans, a éclaté en sanglots lorsque Laura et son fiancé lui ont demandé d’officier. Elle a longuement réfléchi à la cérémonie, notamment en donnant aux deux livres des livres à lire pour déterminer le type de lectures correspondant à l’ambiance qu’ils souhaitent et en invitant chacun d’entre eux à dîner, séparément, pour les «interroger» au sujet de leur relation. «Je suis vraiment heureux d’avoir adopté cette approche parce que j’ai le sentiment d’avoir beaucoup appris sur eux en tant que couple, ce que je ne savais pas déjà, a déclaré Flexner. «Je prévois de tisser avec leurs personnages la façon dont ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux ensemble pour la cérémonie.»   Ces rituels de mariage individualisés s’accompagnent d’un rejet collectif de certaines traditions, y compris les cérémonies religieuses. Le nombre d’adultes américains adultes n’appartenant à aucune religion est en augmentation et les jeunes adultes sont moins susceptibles de fréquenter une église que les adultes plus âgés (bien que la plupart des Américains croient toujours en une sorte de pouvoir plus élevé, si ce n’est dans le contexte d’une religion formelle) . «Nous n’avions pas l’intention d’organiser une cérémonie religieuse. Avoir un célébrant religieux ne semblait donc pas nécessaire», déclare Caroline, 31 ans, mariée en novembre 2017 et à demander à être identifiée par son prénom afin de respecter la vie privée de sa famille. . Mais choisir une cérémonie non religieuse peut créer une tension familiale pour certains couples. Caroline dit que sa mère et sa grand-mère étaient initialement mécontentes du fait que son mari et elle avaient un ami officier. Elle dit avoir fait des compromis avec eux sur des sujets tels que l’apparence des invitations, mais «j’ai refusé de faire des compromis sur ce que je voulais que la journée ressente et sur la véracité de ce que je voulais que ce soit pour les croyances et la relation de mon mari.» Caroline n’avait pas eu de cérémonie religieuse. Caroline a dit qu’elle tenait compte des croyances chrétiennes de sa grand-mère en la laissant entrer dans la suite nuptiale à l’avance et prier pour elle en privé.

Un nouveau challenge pour Bombardier

Moins d’un mois après que le PDG de Bombardier eut admis que le sort du programme CRJ n’était pas encore déterminé, le planificateur canadien semble maintenant donner un autre coup à la série. La société a officiellement annoncé le lancement du nouvel avion CRJ550, l’appelant «le premier avion triple classe 50 de 50 places au monde».  Le 6 février 2019, Bombardier a annoncé le lancement d’un nouveau modèle de la série CRJ, le CRJ 550. Le nouvel avion de ligne disposera d’un certificat de type basé sur le CRJ700 et comportera des avantages tels qu’un poste de boisson en libre-service et une collation et davantage d’espace pour les jambes par rapport aux autres. 50 places aux États-Unis.  «Le nouveau modèle CRJ550 est la seule solution en Amérique du Nord capable de remplacer la flotte existante de 50 passagers vieillissants, un marché de plus de 700 avions», a déclaré Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux, dans un communiqué. La raison pour laquelle la compagnie insiste sur le marché américain est le fait que CRJ550 a déjà un client de lancement dans ce pays, Delta Airlines.  Bonne journée pour les offres CRJ L’annonce de Le CRJ550 fait partie des autres bonnes nouvelles liées à la série des avions à réaction. Chorus Aviation a signé une commande ferme de neuf avions CRJ900, ce qui représente un carnet de commandes Bombardier CRJ boost considérable, étant donné qu’au 30 septembre 2018, il ne comptait que 56 commandes.   Chorus Aviation et Bombardier ont tous deux annoncé la transaction le 6 février 2019. Les avions à réaction seront livrés en 2020 et exploités par la filiale canadienne de la société, Jazz Aviation, sous la marque Air Canada Express.   « L’ajout de ces nouveaux avions CRJ900 constitue une étape importante dans la modernisation de la flotte de Jazz avec des appareils plus gros, tout en soutenant la croissance continue de nos revenus de location », a déclaré Joseph Randell, président et chef de la direction de Chorus Aviation.   Les jets régionaux de Bombardier  Le 16 janvier 2019, Alain Bellemare, chef de la direction de Bombardier, a déclaré à Reuters que l’entreprise envisageait «toutes les options stratégiques» pour le programme de jets régionaux CRJ, sans pour autant exclure une vente potentielle. La société était censée prendre une décision finale sur le programme CRJ plus tard en 2019.   Le programme de jets régionaux CRJ est le dernier programme d’aviation commerciale restant chez Bombardier. La société a remis sa signature CSeries à Airbus en juillet 2018. En novembre 2018, le fabricant canadien a annoncé qu’une confiance similaire attendait sa série Q. La société a vendu sa ligne de turbopropulseurs Q400 aux côtés d’actifs et de propriété intellectuelle pour d’autres modèles Dash 8 (les modèles -100, -200 et -300) à Viking Air pour 300 millions de dollars. Source : Fouga Magister.

Il était une fois Platon

Platon est né à Athènes, en Grèce, vers 429 av. aux parents qui étaient membres de l’aristocratie grecque. En raison de sa classe sociale, Platon a été enseigné par de nombreux élèves. éducateurs éminents. Cependant, aucun individu n’aurait autant d’impact sur en tant que Socrate et sa capacité à débattre et à créer un dialogue. En fait, l’écrit travaux de Platon sont où une grande partie de l’information que nous savons sur Socrate vient de. Alors que sa famille l’espérait poursuivre une carrière en politique, deux événements éloignerait Platon de ce style de vie: la guerre du Péloponnèse (dans laquelle, Victoire de Sparta, plusieurs membres de la famille de Platon faisaient partie d’une dictature, mais déplacé pour être corrompu) et l’exécution de Socrate en 399 av. par le nouveau Gouvernement athénien. Platon s’est ensuite tourné vers la philosophie et a commencé à écrire et à voyager. Il a étudié sous la direction de Pythagore en Sicile et, à son retour à Athènes, a fondé l’Académie, une école où lui et d’autres personnes ayant les mêmes idées enseignaient et discutaient de la philosophie. ophy et les mathématiques. Aristote était parmi les étudiants de Platon.      Comme Socrate, Platon croyait que la philosophie était un processus de questionnement continu et dialogues, et son écriture est apparu dans ce format. Deux des choses les plus intéressantes à propos de ces dialogues sont que le propre opinions sur les sujets qu’il a écrit sur n’ont jamais été explicitement énoncées (mais avec des recherches approfondies, on pourrait peut-être en déduire sa position) et qu’il n’a jamais été un personnage dans son écriture. Platon voulait que les lecteurs puissent former leurs propres opinions sur les sujets et ne pas savoir comment penser (cela prouve également quel écrivain il était habile). Pour cette raison, beaucoup de ses dialogues n’aboutissent pas conclusion concise. Celles qui permettent toutefois des contre-arguments possibles et des doutes. Les dialogues de Platon ont porté sur divers sujets, notamment: l’art, le théâtre, l’éthique, l’immortalité, l’esprit et la métaphysique. Il y a au moins trente-six dialogues écrits par Platon, ainsi que treize lettres (bien que les historiens contestent l’authenticité des lettres).

Aristote et sa logique

Aristote est né vers 384 av. On sait peu de choses sur sa mère, Aris- Le père de Totle était médecin de la cour du roi macédonien Amyntas II (le l’affiliation à la cour macédonienne continuerait de jouer un rôle important rôle tout au long de la vie d’Aristote). Les deux parents d’Aristote sont morts quand il était jeune, et à l’âge de dix-sept ans, le tuteur d’Aristote l’envoya à Athènes poursuivre un enseignement supérieur. C’est à Athènes qu’Aristote s’inscrira à l’Académie de Platon. emy et étudie sous platon. Il y resterait pendant les vingt prochaines années. avec Plato en tant qu’étudiant et collègue. À la mort de Platon, en 347 av. directeur de l’Académie. Cependant, à cette époque, Aristote avait des points de vue divergents sur plusieurs œuvres de Platon (par exemple, il était en désaccord avec la théorie des formes de Platon), et Aristote n’a pas été offert le poste. En 338 av. J.-C., Aristote retourna en Macédoine et commença à donner des cours particuliers aux treize fils d’un an du roi Philippe II, Alexandre (appelé plus tard «le Grand»). Quand, dans 335 b.c., Alexandre est devenu roi et a conquis Athènes, Aristote est retourné à Athènes. L’Académie de Platon (qui était maintenant dirigée par Xenocrates) était toujours le principal école dans la ville, Aristote a décidé de créer sa propre école, le lycée. À la mort d’Alexandre le Grand en 323 av. J.-C., le gouvernement était sur Le sentiment anti-macédonien était élevé. Devant des accusations d’impiété, Aris- Totle a fui Athènes pour éviter d’être poursuivi et est resté sur l’île d’Eubée jusqu’à sa mort en 322 av.      Bien qu’Aristote se soit concentré sur de nombreux sujets différents, l’un de ses plus importants contributions au monde de la philosophie et de la pensée occidentale était sa création de logique. Pour Aristote, le processus d’apprentissage pourrait être placé dans trois catégories distinctes. Gories: théoriques, pratiques et productives. La logique n’appartient cependant à aucun une de ces catégories. Au lieu de cela, la logique était un outil utilisé pour atteindre la connaissance, et était donc la première étape du processus d’apprentissage. La logique nous permet de détecter les erreurs et d’établir vérités. Dans son livre, Prior Analytics, Aristote a introduit la notion de syllogisme, qui s’est avéré être l’une des contributions les plus importantes dans le domaine de la logique. Un syllogisme est un type de raisonnement permettant de déduire une conclusion sur la base d’une série de prémisses ou d’hypothèses spécifiques.

Au milieu des dauphins

C’est un rêve de gosse qui est devenu réalité. Il y a quelques jours, j’ai en effet nagé au milieu des dauphins. C’était à Mandelieu et c’était tout simplement fabuleux. En fait, c’était tellement étrange et ahurissant que c’est comme si j’avais trouvé un extraterrestre dans ma salle de bain. Nager avec des dauphins est clairement à mon sens ce qui se rapproche le plus d’une rencontre extraterrestre. On voit immédiatement que ce sont des créatures intelligentes. Lovecraft les présentait d’ailleurs comme des sbires de Celui qui dort. Et je dois dire que nager avec eux est tout de même assez effrayant, par moments. Car ce ne sont pas des animaux particulièrement pacifiques. D’ailleurs, leur peau est là pour l’attester : elle est couverte de cicatrices dues aux nombreux combats entre dauphins ! Si vous souhaitez un jour nager en leur compagnie, il faut bien comprendre qu’ils ne réagiront pas forcément comme vous le voulez. Avant de me lancer, j’ai lu des témoignages de personnes qui se plaignaient qu’elles n’avaient pas pu admirer les dauphins d’aussi près que prévu. Mais c’est assez normal, étant donné que ce sont des créatures sauvages. Il ne viendrait pas à l’idée de ces personnes d’exiger des moustiques qu’ils cessent de les piquer ! Non, je n’ai pas pu caresser les dauphins pendant cette plongée, ni non plus m’agripper à eux pour filer à pleine vitesse. Mais à mes yeux, j’ai fait bien mieux. J’ai pu observer ces admirables bestioles dans leur élément. Et c’est en soi un honneur suffisant, même si certains ne s’en rendent pas compte. Au fond, nous sommes si acclimatés à la société de consommation que nous sommes convaincus que la nature devrait se plier à nos exigences. En somme, nous nous comportons à l’égard de la nature comme des colons en territoire conquis. Sauf que c’est une illusion. Et en plus, nous lui arrachons ce qui fait précisément sa beauté ! Quoi qu’il en soit, si vous admirez les dauphins, je vous recommande vraiment de vous jeter à l’eau : vous n’oublierez jamais un tel moment ! Plus d’infos par ici sur le site spécialiste de la nage avec les dauphins.

Les modalités d’ouverture des transports régionaux

Le quatrième paquet ferroviaire impose au-delà de décembre 2023 la mise en concurrence des services conventionnés, régionaux ou nationaux, en dehors d’exceptions bien identifiées. Entre décembre 2019 et décembre 2023, les autorités compétentes auront le libre choix de l’attribution directe ou de la mise en concurrence des contrats de service public. L’Etat français a la possibilité, en s’appuyant sur un considérant qu’il a fait ajouter au règlement européen relatif aux services publics de transport de voyageurs par chemin de fer et par route (dit règlement OSP), d’apporter des limites à la liberté de choix des autorités régionales entre 2019 et 2023. Sur ce point, il convient de souligner que tous les acteurs que la mission a rencontrés sont favorables à une ouverture progressive pour ne pas déstabiliser l’activité de SNCF Mobilités et permettre aux différents intervenants de s’approprier progressivement les modalités de la mise en œuvre de ce nouveau principe de concurrence. Les avis divergent sur le choix de mettre fin à l’attribution directe des services conventionnés de la SNCF en 2019 ou de prévoir par la loi que cette attribution directe perdure jusqu’en 2023 mais que les autorités compétentes peuvent dès 2019, par exception, attribuer une partie des services à d’autres entreprises ferroviaires par mise en concurrence. Certaines parties prenantes préconisent en outre de prévoir une limite au volume de l’activité que les autorités régionales pourraient attribuer par une mise en concurrence. En ne mettant pas de limite, L’Etat laisserait aux régions plus de marges de manœuvre et donc une plus grande force de négociation avec la SNCF sur les modalités de l’ouverture. Une limite légale aurait pour principal avantage de rassurer et d’affirmer la volonté publique de garantir la progressivité de la réforme. Les régions sont des collectivités autonomes et il n’apparaît pas nécessaire que la loi limite leurs possibilités de mettre en concurrence les services qu’elles organisent. L’ouverture à la concurrence des services d’intérêt régional doit se faire de manière pragmatique et adaptée au contexte local. La fixation d’une limite serait un choix arbitraire difficile à justifier de la part de l’Etat alors même que chaque région peut établir selon le contexte local, le rythme de mise en œuvre de l’ouverture à la concurrence. Les régions pourront, au-delà de 2023 utiliser la possibilité ouverte par le règlement OSP pour échelonner l’ouverture afin de ne pas être confrontées à la gestion d’un trop grand nombre d’appels d’offres simultanés. Les transports ferroviaires en Ile-de-France sont d’une complexité qu’on ne rencontre nullepart ailleurs. Ils sont un élément vital du fonctionnement de la métropole qui mérite une grande prudence. La loi n° 2009-1503 relative à l’organisation et à la régulation des transports ferroviaires a déjà confié à la RATP jusqu’en 2039 l’exécution des services ferroviaires existants en 2009 et en particulier les RER A et B co-exploités avec SNCF Mobilités. Pour la cohérence entre les règles appliquées à la RATP et la SNCF, il y a lieu que la loi confie à SNCF Mobilités jusqu’en 2039 l’exploitation des RER A et B. Les RER C, D & E, qui chacun transporte plus de 300 000 voyageurs par jour méritent également un délai plus important et la loi devrait confier leur exploitation à SNCF Mobilités jusqu’en 2033. En ce qui concerne les autres lignes du Transilien qui toutes ensemble transportent plus d’un million de voyageurs par jour, il reviendra à Ile-de-France Mobilités de prévoir un échéancier de mise en concurrence compatible avec ses capacités d’organisation et les possibilités du marché, entre 2019 et 2033. Enfin il ne semble pas nécessaire de préciser, par voie législative ou réglementaire, les dispositions du règlement OSP, en termes de durée minimale ou maximale, de taille minimale ou maximale, de forme du contrat (concession de service public ou marché public).

Quand un village devient hôtel

Au beau milieu du vignoble de Saint-Chinian, département le plus méconnu du sud de la France, ce n’est pas un hameau typique du Languedoc. Il y a les vignobles, mais aucun des inconvénients habituels des villages viticoles – les châteaux tourmentés mais fatigués, les populations en déclin, les maisons abandonnées. Au lieu de cela, Castigno bourdonne de vie. Les propriétaires belges Tine et Marc Verstraete ont transformé un ensemble de maisons en un endroit très excentrique pour rester. Le chutzpah visuel de Tine a donné lieu à des intérieurs aux tons de vin et à de l’art contemporain aux côtés des lanternes maures et des anciens missels. La nourriture est tout aussi flamboyante, avec La Table vivement conseillé pour une étoile au guide Michelin. Découvrir la suite sur le site des plus beaux hôtels du monde.

Icentive en L39

Oui, ça manque un peu de classe, mais cela arrive apparemment souvent. Il faut dire que les sensations sont, comment dire, corsées. Mais le mot ne retranscrit pas la violence inhérente à la chose. Si mon vol avait été un café, ç’aurait été un café noir qu’on aurait porté à 200 degrés, dans lequel on aurait plongé des piments avant d’ajouter un nuage de moutarde et un bouchon d’eau de Javel. Ce vol en avion de chasse a eu lieu à Reims. Bien avant d’y aller, je savais que j’allais en prendre pour mon grade. Mais je dois manquer d’imagination, parce que c’était bien pire. J’avais essayé de me renseigner avant, mais étonnamment, les retours sur ce sujet ne sont pas légion sur la toile. Le pilote m’a assuré qu’il avait embarqué des centaines de personnes depuis qu’il avait lancé son activité (c’est un ancien pilote de l’armée de l’air). Alors pourquoi un tel silence sur internet ? Les gens qui s’offrent de tel vol ne seraient-ils pas du genre à partager ? Eh bien non, pas du tout. Il aura en fait fallu que j’essaye moi-même pour comprendre. C’est tout simple, en réalité : il s’agit là d’un moment que les mots peinent à décrire. D’ailleurs, je me suis résolu à ne plus en parler autour de moi, en prenant conscience que raconter avec des mots rendait la chose plate, ne permettait absolument pas de traduire l’intensité de cet instant. Vous avez déjà fait le Space Mountain, à Disneyland ? Si tel est le cas, multipliez donc les sensations que vous avez éprouvé dedans par 10… et vous commencerez à saisir ce qu’on peut éprouver dans un avion de chasse. Multipliez aussi la durée par 5, car les acrobaties acrobaties aériennes de l’appareil ont duré dix minutes. Dix minutes lors desquelles j’ai l’impression d’être écrasé sous une tonne de briques à chaque break, chaque tonneau, chaque looping. Une expérience tellement violente qu’au final, j’ai dû faire bon usage du sac vomitoire fourni avant le vol. Là où ça devient vraiment curieux, c’est que si l’occasion se présentait de le refaire, je me lancerai tête la première. Parce que même si j’en suis sorti les jambes comme du coton, ce vol était plus stupéfiant que tout ce qu’il m’a été donné de faire dans mon existence ! Voici le lien vers ceux qui proposent ce vol en avion de chasse à Reims. Mais vous voilà prévenu : ça décape !